Antoine Briand s’envole pour deux Coupes du monde et les Championnats du monde U23

Antoine Briand s’envole pour deux Coupes du monde et les Championnats du monde U23

Antoine Briand skiera en Allemagne et en Slovénie pour deux Coupes du monde et en Suisse pour les Championnats du monde U23.

Crédit photo : courtoisie

Le fondeur Antoine Briand n’a pas eu grand temps pour se préparer à aller en Europe, continent vers lequel il s’envole ce soir. L’athlète de 22 ans a su hier qu’il devait faire ses bagages. Ski de fond Canada a retenu le Septilien pour deux Coupes du monde et pour les Championnats mondiaux U23.

Briand ne s’en plaint pas, il a plus ou moins donné le choix à la fédération canadienne de son sport, signant le deuxième chrono chez les U23, le quatrième au général chez les hommes, lors des qualifications des Sélections pour les Championnats du monde qui se sont conclus aujourd’hui au mont Sainte-Anne, dans la région de Québec.

Confirmé hier pour prendre part à ses premières Coupes du monde en carrière, celle de Dresde en Allemagne cette fin de semaine et de Planica en Slovénie sept jours après, Antoine Briand a su aujourd’hui qu’il étirait son séjour en Europe avec une participation aux Championnats du monde U23, en Suisse, à la fin du mois. C’était là son objectif de la saison, lui qui en est à sa dernière année dans cette catégorie.

«J’étais dans l’incertitude, et j’avais un peu de regret, car j’ai peut-être manqué des opportunités dans les vagues finales (3e de la finale B – 9e au total – 3e chez les U23)», a-t-il confié au bout du téléphone, bien heureux finalement de la décision de Ski de fond Canada.

Le fondeur, qui s’entraîne à Québec, n’a aucune attente pour la compétition de ce week-end, en raison du délai serré. «Je n’ai aucune pression, rien à perdre. C’est du bonus pour moi. Je vais essayer d’aller le plus vite», a mentionné celui qui sera de l’épreuve sprint en style libre samedi. Briand ne devrait pas être du 15 km le lendemain.

En Slovénie, la compétition s’annonce plus relevé qu’en Allemagne. Certains fondeurs de l’Europe joueront leur place pour les Olympiques. Antoine sera du sprint classique, sa spécialité. Le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo, quatrième au classement de la Coupe du monde, tout juste derrière un dénommé Alex Harvey, sera du rendez-vous à Planica.

Pour les Championnats du monde U23, Briand aimerait bien passer au travers les qualifications, ce qui lui assurerait un top 30. «Un top 20 serait encore mieux», a-t-il conclu, au sujet de son objectif pour le sprint style libre à Goms.