2018 vue par le maire Porlier

2018 vue par le maire Porlier

Dimanche le 7 janvier, le maire et les conseillers conviaient les citoyens, comme chaque année, pour les vœux du nouvel an à l'Hôtel de Ville.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Logements à prix abordable et logements de transition pour travailleurs, nouvel aréna, relance économique et diversification seront au menu pour 2018 à Sept-Îles, selon le maire Réjean Porlier.

La question du désenclavement va prendre beaucoup de place encore en 2018 et beaucoup d’énergie sera mise à travailler sur une véritable diversification économique «en essayant de ne pas manquer d’opportunités, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes», indique M. Porlier. Une relance économique est déjà en train de se mettre en branle dans la région et Champion commencera à exploiter le Lac Bloom en février, souligne-t-il. Malgré cela, le défi global pour la Ville en 2018 sera de solidifier les sources de revenus, croit-il.

Le logement comme assise

Selon Réjean Porlier toutefois, avant d’espérer un développement plus durable, il faut s’assurer de mettre en place des conditions favorables. «C’est déraisonnable le coût des loyers au moment où on se parle. C’est clairement un frein au développement à Sept-Îles», déclare-t-il. Tout ce qui entoure le logement sera donc étudié de près cette année. «Qui pourraient être les meilleurs partenaires pour développer le logement abordable ? J’ai des idées et je veux que la possibilité d’en faire une coopérative soit explorée à fond», dit-il.

Porlier lance aussi l’idée des logements de transition. Les gens arrivant de l’extérieur pourraient aussi avoir accès à un logement abordable, et ce, pendant une certaine période de temps. «Pendant 18 mois par exemple, le temps que la personne s’installe au niveau du travail. De toute façon, je pense que la question de la main-d’œuvre va être très préoccupante en 2018. Pour attirer de la main-d’œuvre, il faut être imaginatif, et la question du logement entre définitivement en compte», dit le maire.

Diversifier et pérenniser

Concernant l’entrepreneuriat, Réjean Porlier assure qu’il continuera de travailler à mettre en place les conditions gagnantes pour favoriser le démarrage d’entreprises. « Aussi, il faut trouver une façon d’amener le gaz naturel sur la Côte-Nord pour assurer la pérennité de nos entreprises. Il y a des joueurs qui commencent à parler d’amener du gaz naturel liquéfié par voie maritime. Il va falloir travailler avec le Plan Nord pour faire aboutir ça» indique-t-il.

Malgré la relance qui se met en branle, M. Porlier entrevoit certaines difficultés pour les entreprises locales qui vendent des biens. «Ce qui va continuer de faire mal, c’est les achats sur le web. Elles vont devoir être ingénieuses pour trouver des marchés locaux, innover pour attirer les gens vers elles».

Il sera bien évidemment aussi question du nouvel aréna pour lequel l’année butoir de 2020 approche. «On a les deux pieds dedans et on devrait avoir une bonne idée du plan de match en février», assure le maire. La possibilité d’inclure le centre multisports à l’aréna, d’en faire un complexe plus large est aussi discutée. Une chose est certaine selon M. Porlier, la Ville ne peut pas faire ça toute seule et il va falloir trouver d’autres sources de financement.

Par ailleurs, le maire aimerait bien voir aboutir quelques projets parmi les 32 du Savoir Affaires en 2018. La poursuite du Forum citoyen est aussi prévue.