11e Relais pour la vie de Port-Cartier : 20 équipes espérées

11e Relais pour la vie de Port-Cartier : 20 équipes espérées

Martine Boily, impliquée depuis plusieurs années dans l’organisation du Relais est ici avec Johanne Guillemette, présidente de l’édition 2018.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Les Portcartois sont invités à venir marcher pour rendre hommage aux personnes touchées par le cancer le 9 juin prochain. Les fonds amassés iront à la Société canadienne du cancer et contribueront entre autres à la recherche et au soutien des personnes atteintes.

Le comité organisateur du Relais pour la vie de Port-Cartier organisait une conférence de presse le 13 avril pour inviter la population à participer en grand nombre à cette grande marche symbolique. Martine Boily, Johanne Guillemette, Michelle Gosselin et Anne Lachapelle espèrent ainsi avoir au moins 20 équipes de marcheurs cette année.

La présidente de la 11e édition, Johanne Guillemette, mentionne toutefois que le Relais, c’est plus que la marche du 9 juin. En effet, le comité se prépare d’avance et tient des activités toute l’année.

«Notre première activité a eu lieu en février avec un souper spaghetti qui a permis d’amasser 3 800 $. On s’attend à recueillir environ la même somme avec le bingo-cadeau qu’on a tenu la fin de semaine dernière», explique-t-elle.

Mme Guillemette mentionne que le comité tiendra un pont payant prochainement et qu’un tirage aura lieu, grâce aux 3 200 $ en prix offerts par des commerçants portcartois.

«En tout on vise 50 000 $, un objectif que l’on avait surpassé de près de 14 000 $ l’an dernier. Pour nous aider à l’atteindre, il y aura même une activité spéciale qui aura lieu après la grande marche du Relais pour la vie. À l’automne, dans le cadre des Mini-pattes de l’espoir, les gens seront invités à venir marcher avec leur chien. Ça avait super bien fonctionné à notre dernière édition», annonce-t-elle. En tant que partenaire principale, la Caisse Desjardins de Port-Cartier a aussi remis 5 000 $ à l’initiative.

La murale des porteurs de l’espoir

Le comité organisateur de l’évènement a révélé une murale bien particulière lors de la conférence de presse de la semaine dernière. «Lors de la dernière édition du Relais pour la vie, les survivants présents ont apposé leurs mains peinturées sur un drap. La murale est maintenant affichée en face du bureau de la Dre Anne Larochelle, présidente d’honneur de l’édition 2018. C’est pour montrer aux gens qu’ils peuvent s’en sortir, qu’on peut vaincre ce fléau», explique Mme Guillemette, qui a elle aussi apposé ses mains sur la murale, ayant été atteinte d’un cancer en 2014.

Johanne Guillemette incite la communauté portcartoise à faire un pas dans la bonne direction. «On essaie d’amasser des fonds le plus possible pour que la recherche puisse se développer davantage, qu’on trouve des traitements précurseurs pour contrer le cancer. Il n’est pas trop tard pour former une équipe et si vous êtes seul on peut vous joindre à d’autres participants!». Toutes les informations sont sur la page Facebook de l’évènement.